Dessin

 

Eat - 1991 Paris

Acrylique sur papier journal

55 x 35 cm

Thibaud Grand ©

    Quoi de plus banal et éphémère qu’un journal ? On le prend quotidiennement, on le lit brièvement, puis on le jette systématiquement... Tous les jours, on reçoit du neuf, sur du papier recyclé, qui amène la misère du monde à notre porte, nous la rendant ainsi accessible et intelligible.


Cette oeuvre est une critique acerbe de la société de consommation. Elle est sombre et montre à quel point nous sommes tous esclaves du monde qui nous entoure.

L’intitulé de cette série de tableaux en témoigne : Eat.


Le caractère des lettres plus important que le visage, lui-même, en dessous de la gamelle dans une sorte de hiérarchie qui prouve que l’homme est dirigé par la nourriture, qu’elle soit spirituelle ou physique, donc faible par définition, et contraint à subir ses instincts.


Pierre-Henri Fouchier