Peinture

 

La Mariée prisonnière - 2014 Paris

Acrylique sur toile

60 x 50 cm

Thibaud Grand ©

“La Mariée prisonnière” est une œuvre symptomatique de l'Art contemporain.


Depuis 30 ans, Thibaud poursuit un travail de recherche, d'archivage et d'entretiens sur le fonctionnement des pratiques artistiques dans l'hexagone. Pour lui, la mission primaire de l'art vouée à l'éveil et à l'épanouissement est menacée, à l'image de cet œil féminin entouré par les barreaux de l'appareil culturel d'État. 


Marcel Duchamp avec sa "Mariée mise à nu" avait évoqué cette problématique. En résonance, la "Mariée prisonnière"  de Thibaud est maintenant mise à nu par les Célibataires même de l'art contemporain.


À cette première interprétation, Thibaud double la "mise à nu" en donnant à voir une autre mariée soumise à un autre carcan : la Femme dont la libération n'est toujours pas actée dans le monde. L'Art et la Femme ne sont-« elles » pas, depuis la nuit des temps, intimement liées  ?